Tout Est Différent En 2020 | Une Jeunesse Skip to main content

Blogue par Jayanti Jerath.

Depuis cinq mois, les choses ne vont pas particulièrement bien sur la planète. Le monde entier lutte contre une pandémie. Le nombre de cas et le nombre de décès augmentent d’heure en heure. Au début, je regardais les conférences de presse quotidiennes du premier ministre Justin Trudeau ou même l’émission d’information Cuomo Prime Time sur CNN. Mais toutes ces nouvelles et ces statistiques m’ont rendu anxieux. J’ai donc décidé d’arrêter de regarder la télévision, mais je reçois toujours des notifications sur mon téléphone. 

Les mesures de confinement ont entraîné la fermeture des établissements d’enseignement et le passage à l’apprentissage en ligne. Un grand nombre d’étudiantes et d’étudiants en première année d’université seront certainement d’accord avec moi pour dire que l’adaptation à la vie universitaire prend du temps, compte tenu des nombreuses différences entre les études collégiales et l’enseignement supérieur. Personnellement, j’ai eu plutôt du mal à m’adapter aux cours en ligne, car le trajet pour me rendre à l’université était devenu une routine. 

En tant qu’étudiant de première année à l’université, je passais douze heures par semaine à faire la navette entre ma maison et l’université. Je me réveillais à 7 h et, souvent, je ne revenais pas chez moi avant 16 h, voire 17 h. Il m’a été difficile de trouver la motivation nécessaire pour faire mes travaux à la maison, car chaque fois que j’étais sur le campus et que je n’avais pas de cours, j’allais faire mes travaux à la bibliothèque. Or, j’ai découvert qu’en établissant de nouvelles routines et en créant une liste de « tâches à faire » chaque soir pour le lendemain, j’étais plus organisé et je pouvais à la fois me concentrer sur mes études et prendre soin de ma santé mentale.

Les choses sont si différentes maintenant; même l’heure à laquelle je me réveille et l’heure à laquelle je me couche le soir ne sont plus les mêmes. Je fais de mon mieux pour dormir sept à huit heures par nuit, mais parfois ce n’est pas possible car les pensées se bousculent dans ma tête. Non seulement les cours et les examens se font maintenant en ligne, mais les relations avec les autres aussi, grâce à Internet et aux réseaux sociaux. Chaque fois que mes amis se sentent déprimés, je leur rappelle qu’il faut rester positifs, car nous avons de la chance. De nombreux enfants et jeunes adultes sont continuellement confrontés à la violence et à la famine dans de nombreux pays fragiles.

J’ai fait mon dernier examen la semaine dernière et je n’arrive pas à croire que j’ai terminé ma première année d’université; le temps a passé si vite! Pendant mon confinement, j’ai réfléchi aux leçons que j’ai apprises au cours de cette première année, et à la manière dont je peux améliorer mes habitudes d’apprentissage pour obtenir de meilleurs résultats. Pendant cette période, j’ai également appris à cuisiner, et j’écris des billets de blogue sur mon site Web sur des questions touchant la paix dans le monde.

J’ai trouvé cela difficile et parfois stressant d’achever le dernier semestre en ligne, mais j’ai réalisé qu’il n’y avait pas de mal à être triste et anxieux pendant cette période difficile. Le meilleur moyen que j’ai trouvé pour me sentir mieux et plus positif a été de prendre des pauses et de regarder des vidéos sur YouTube, des petits trucs qui m’ont aidé à améliorer mon moral. Pour respecter les mesures de distanciation sociale, j’ai aidé mes parents à faire les courses alimentaires une fois par semaine, ce qui réduit le risque non seulement pour nous, mais aussi pour le personnel de la santé et tous les travailleurs qui sont en première ligne face à cette pandémie.

J’ai réalisé qu’il ne fallait pas trop réfléchir à la situation, car cela pouvait avoir un effet néfaste à la fois physiquement et mentalement; cela fait paraître les circonstances bien pires qu’elles ne le sont en réalité. Cette année tout est vraiment différent, mais je suis très reconnaissant de tout ce que j’ai. Il est essentiel de faire preuve de compassion envers les autres et de répandre la bonne humeur pendant cette période difficile. Bien qu’il ne soit pas toujours facile de rester positif, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel. Les jours qui viennent nous apporteront bientôt tous optimisme et bonheur!

 


Mots-clés populaires :